•   

    Nous allons fêter Samhain! 

     

    Samhain

     

    La fête des morts, La Toussaint, Halloween, sont d’autres noms qui lui furent donnés par la suite.

    Samhain

    J’entends d’ici beaucoup de gens nous dire « Oh ! Oui encore cette fête hyper commerciale qui nous vient des américains et avec laquelle nous n’avons rien à voir ! »

     

    Samhain

     

    Eh bien c’est faux ! Certes il s’agit bien d’une belle entreprise dont le but était de faire de l’argent et aussi une fête à la sauce USA qui a quelque peu changée mais qui est à l’origine une fête bien européenne et qui puise ses sources dans les anciennes célébrations païennes en Bretagne, Écosse et Irlande notamment.

     

    Samhain

     

    Réjouissez vous cette fête est bien à nous ! Elle est si ancienne que nous l’avions oubliée, c’est tout ! Mais les Sorcières n’oublient pas, parce qu’elles sont en osmose avec les cycles naturels de la Lune et du Soleil.

     

    Samhain

     

    Alors le fait que nous fêtions Halloween de nos jours n’a en soi rien de bien surprenant, c’est même un juste retour des choses. Reste à connaître la différence entre le sabbat de Samhain et Halloween et d’ailleurs il ne tiens qu’à nous de ne pas en faire une fête « commerciale » justement, mais bel et bien une célébration puisqu’elle correspond à la fête des morts que l’église à remplacé par la Toussaint.

    Tout le monde s’y retrouve ? Alors je continue ma petite histoire, parce que j’aime bien remettre les choses à leur juste place.

    Samhain

     

    Vous l’aurez compris, Halloween a donc des racines très anciennes. Il y a une dizaine de siècles de cela, dans les pays Celtiques, le début de l’année était marqué au 1er Novembre. C’est le moment des premières gelées et la saison des feux de bois. Nous entrons dans la moitié sombre de l’année.

     

    Samhain

     

    À cette date on vouait un culte à Samhain, le dieu de la Mort pour s’attirer ses faveurs. Selon les anciennes croyances, dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, les esprits des morts refaisaient surface et venaient se mêler aux vivants ainsi qu’aux esprits de la Nature, ceux des fées, des lutins et des gnomes. C’est cette rencontre que l’on fêtait en dansant et en chantant pour inaugurer la nouvelle année.

    Samhain

     

    La fête de Samhain fut plus tard interdite par l’église catholique romaine. (pour changer !)

    C’est le pape Grégoire III qui décida de la remplacer par la Toussaint qui fête les morts et les saints. La veille de cette fête toute ‘‘nouvelle’’ fut nommée All hallow’s Even qui signifie « veille de la Toussaint » et qui par déformation, vous l’aviez deviné, devint Halloween ! Merci Grégoire !

     

    Samhain

     

    Cela dit l’église n’a jamais totalement éradiqué les rites païens et même si il fut une époque où ces cultes étaient sévèrement punis par la religion, les fêtes celtiques sont encore célébrées de nos jours.

    Puisqu’il est dit qu’Halloween incarne la rébellion de l’ombre contre la lumière, évidemment il y avait de quoi inquiéter l’église ! Mais il s’agit tout simplement du symbole de l’hiver approchant et du repos de la Terre.

     

    Samhain

     

    Bien sûr à l’origine on ne fêtait pas Samhain à grand renfort de déguisement, de citrouilles vidées effrayantes et de quête de bonbons. Jadis les lanternes étaient creusées dans des navets ou bien des betteraves. Les couleurs de cette fête sont le orange pour l’automne et la teinte que les arbres prennent à cette époque de l’année et le noir pour la nuit, l’obscurité, la mort.

     

    Samhain

     

    C’était la « Nuit Espiègle ». Les jeunes gens se noircissaient le visages et tendaient des embuscades sur les chemins avec des lanternes affectant des têtes de mort. Les villageois se travestissaient avec des costumes et des masques saugrenus. Chacun concoctait des farces et des amusements cette nuit là. Les enfants qui allaient de porte en porte recevaient en offrande des pommes et des noix. Ainsi déguisés les plus jeunes représentaient les esprits des morts à qui il ne fallait pas refuser la nourriture sous peine de provoquer leur vengeance. S’il n’y avait pas de dons, les farces allaient bon train afin de se venger ! D'où la fameuse formule des enfants "Trick or treat", un tour ou un festin, sous entendu aujourd'hui "les bonbons ou la vie"!

     

    Samhain

     

    Un des animaux du bestiaire celtique qui symbolise ce sabbat, c’est le corbeau. Qu’y a-t-il de plus noir que cet oiseau redouté et mal aimé à cause de son cri rauque, son goût pour la charogne et pourtant d’une intelligence redoutable.

     

    Samhain

     

    Car le corbeau chez les Sorcières est un symbole de sagesse et de prédiction. Il est de bon conseil quand il vient croasser à l’oreille ! Pour la petite histoire, au pays de Galles et en Cornouailles, il est de mauvais augure de tuer un corbeau, car il est dit que lorsque le roi Arthur est mort, son âme a prit la forme d’un corbeau et qu’il se plaît à planer au-dessus de ses repaires favoris.

     

    Samhain

     

    Samhain est donc notre nouvel an de Sorcières, c’est le moment de se recentrer sur soi, de faire le bilan de l’année qui vient de s’écouler et de présenter ses souhaits pour la nouvelle année qui commence. On dresse sur la table une nappe noire et des chandelles oranges et on fait brûler de l’encens de menthe, pomme et sauge. Puis on prend le temps de s’asseoir dans le silence pour penser aux êtres chers qui nous ont quittés. On laisse une place à notre table pour les âmes des défunts et une chandelle à la fenêtre pour les guider. Puis on enfouit des pommes dans le sol pour les « nourrir » pendant leur « voyage ».

     

    Samhain

     

    Pour ma part, Samhain est un de mes sabbats préférés, même si notre rapport avec la mort est encore loin d’être joyeux ! Il est bon d’essayer. Au Mexique par exemple, où la fête des morts tombe le même jour que Samhain, rien n'est pareil. Les cimetières se remplissent de lumières et de monde et l'on partage le repas près des tombes, en compagnie des disparus.

     

         Samhain        Samhain
     
     
    La grande activité majeure à Samhain reste tout de même de s'amuser à confectionner des lanternes avec des citrouilles ! Les idées de cuisine ne manque pas. 
     
     

    Samhain

     

    Même si les produits dérivés d'aujourd'hui ne sont pas de mon goût, je dois bien avouer que certaines créations maison me font craquer, comme par exemple ce superbe gâteau sur le thème de l'Étrange Noël de Monsieur Jack.
     
     

    Samhain

     

    Mon petit secret depuis de nombreuses années c’est que j’aurais aimé m’appeler Sally, car je dois bien l’avouer je suis amoureuse de Jack Skellington !

     

    Samhain

     

    Joyeux Samhain, Joyeux Halloween !

     

    Samhain

     

    Samhain

     

     

     

    Et pour aller un peu plus loin... :  Halloween

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique