•  

    Bon je vais finir par y arriver.

    J'ai refais un essai pas très concluant lorsque l'oeil avisé de mon artiste d'homme s'en est mêlé...

     

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    Bon disons plutôt que je lui ai demandé son avis parce que parfois quand on n'a plus de recul (dans tous les sens du terme !) il vaut mieux partager les points de vue.

    En fait il y a trop de lampions.

    La grande de 50cm et celle de 40cm se "marchent" dessus.

    Je retire donc celle de 40cm et je garde la 50 mais en blanc cette fois et je décide de la placer au centre car c'est elle qui sera la source de lumière principale.

     

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    Cette fois je ne veux pas travailler en ligne mais en cercle et faire graviter tous les autres lampions autour du plus grand, le plus rapprochés possible pour que la structure ne soit pas trop grande ni imposante.

     

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    Le plus important cette fois c'est de jouer sur les hauteurs de chacun ainsi que sur les oppositions des couleurs.

    Et je suis contente du résultat.

     

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    Les petits lampions rouges font leur effet et j'ai également fait les violets.

     Quel bol d'avoir eu les deux bonnes couleurs en papier de soie! C'est mon côté, "conserver, ça peut servir un jour!"

    Rebelote  pour le schéma  : 

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!






    Et puis en en parlant avec mon beau frère pour la questions des câbles, douilles et futures ampoules, ce dernier me donne l'idée de travailler sur une structure ronde pour accrocher tout ce petit monde.

    J'imagine alors quelque chose de totalement naturel mais également simple, épuré et discret.

    Je travaille sur mon shéma de cercle et les mesures de la structure : 

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!   

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    Je cherche dans les jardineries sur Paris de l'osier ou du sureau mais en vain. Il me faut un bois fin, à la fois solide et flexible pour le travailler en courbe.

    On me dirige sur Rungis bien sûr mais je ne suis pas motivée et j'y crois moyen.

    Et puis à force de fouiner sur le web, j'ai enfin trouvé un site vendeur entre autre de canne de rotin notamment pour refaire le cannage des chaises mais il y a pleins d'autres produits dans la même veine du genre corde végétal, pelotes de raphia, tiges de bambou de toute taille, et j'ai enfin trouvé mon bonheur!...

     

    Mobile géant : La troisième c'est la bonne!

    ... de la moelle de rotin en rouleau! il y a différentes sections (diamètres) et même plusieurs couleurs. Je penche pour le naturel mais j'ai vraiment l'embarras du choix, c'est extra.

    Voilà donc une étape de franchie. Reste à commander ce qu'il me faut pour la structure et la suite au prochain épisode!


    à suivre...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique