• La Galette des Rois!

     

          Nous fêtons l’Epiphanie. Nous fêtons les Saturnales.

     

    La Galette des Rois! 

    Euh... oui d'ici ça a l'air plutôt chaud! Bref...

    Traditionnellement on mange la galette ce jour là mais il s’agit là de deux fêtes qui n’ont pas grand chose à voir l’une avec l’autre. Leur origine et leur signification sont différentes.

     

    La Galette des Rois!

    Lorsque vous aurez mangé votre galette ce 5 janvier, sachez qu’en vérité vous aurez célébré un rituel païen très ancien.

    Chez les Chrétiens, l’Epiphanie célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus.

    La Galette des Rois!

     

    Mais dans l’antiquité on célèbre les Saturnales. Une série de fêtes qui se déroulaient, durant plusieurs jours, après le solstice d’hiver, le 21 décembre. On confectionnait pour cette occasion des galettes rondes symbolisant le Soleil et son retour, puisque les jours rallongent depuis Yule.

     

    La Galette des Rois!

    Ce jour, chez les Romains, on désignait un esclave, tiré au sort par le biais d’une fève ou d’un haricot placé dans une galette de blé. Durant toute une journée, les rôles étaient inversés. L’esclave désigné devenait le maître des lieux et pouvait donner des ordres.

    Cependant, selon les événements et les désirs que ce dernier exprimait, il pouvait retrouver sa condition d’esclave le lendemain ou bien être mis à mort pour s’être montré trop présomptueux !

     La Galette des Rois!

    Les Saturnales duraient de fin décembre (le 21) à début janvier (autour de la première pleine Lune). Les rôles étaient échangés afin de déjouer les tours néfastes de Saturne, dieu détrôné par son fils Jupiter, qui l’avait envoyé sur Terre comme simple mortel.

    L’esclave désigné par le sort devenait « maitre des saturnales » ou « roi du désordre ». Le plus jeune de la maison se plaçait sous la table pour dévoiler le bénéficiaire de la part que l’on présentait. On tirait donc au sort le roi du jour, d’ou la tradition de tirer les rois !

    La Galette des Rois! 

    On retrouve ce principe de roi d’un jour dans les fêtes médiévales comme la « fête des fous », avec le Charivari ainsi que les différents carnavals où tout était permis durant une journée.

    L’église ne voyait pas cela d’un très bon œil d’ailleurs. Elle trouva quant à elle le moyen de calquer sur une ancienne tradition païenne une fête bien à elle. La présentation, l’apparition de l’enfant Jésus aux trois Rois Mages. D’où le rapprochement entre nos trois compères guidés vers le Christ par une étoile et la galette des Rois alors qu’au départ il n’y a aucun rapport !

     

    La Galette des Rois!

    De cette nouvelle tradition on pris l’habitude de garder une part de galette, appelée la « part de la Vierge » ou la « part du pauvre » mise de côté pour donner aux mendiants.

    Au XVème siècle on fabriquait pour l’occasion un dessert de pâte sablée fourrée de crème d’amande.

    La Galette des Rois!

    La galette que nous connaissons aujourd’hui, en pâte feuilletée et frangipane apparaît au XVIIème  siècle.

    L’histoire raconte plusieurs anecdotes mais il est dit que l’on doit la recette de nos jours à Marie de Médicis, la seconde épouse d’Henri IV. Elle revint d’Italie avec cette recette de crème à la poudre d’amande élaborée par le cuisinier d’un de ses soupirant, le comte Frangipani. Mais on n’a jamais connu le nom du cuisinier !!! La recette rapportée plut beaucoup à la cour de France et c’est ainsi que naquit la Frangipane.

     

    La Galette des Rois!

    La galette disparaît à l’époque de la Révolution. Son nom de « gâteau des rois » est transformé en « galette de l’égalité » alors que le jour des rois devient celui des sans culottes. Mais la disparition de la galette fut de courte durée. Elle réapparait peu de temps plus tard.

    A la fin du XVIIIème siècle les fèves en porcelaine font leur apparition. Puis elles sont dorées à l’or fin et prennent ensuite toutes les formes et fantaisies que l’on connaît. Des santons, figures religieuses, aux personnages de bandes dessinées, en passant par le bonnet Phrygien sous la Révolution, le choix est large et varié. Certains deviennent même collectionneur de fèves et se nomment fabophiles.

               La Galette des Rois!          La Galette des Rois!         La Galette des Rois!

    De nos jours les choses n’ont pas tant changées depuis les Saturnales, mis à part les esclaves ! C’est toujours le plus jeune des convives qui se glisse sous la table pour attribuer les parts de la galette.

    La Galette des Rois!

     

    Le Roi désigné choisi sa Reine et offre la prochaine galette !

    Pour la petite histoire, L’Élysée accueille chaque année une galette sans fève puisque tirer les rois n’est pas en accord avec la démocratie !... Mouais !

    C’est en tous cas le moment pour les gourmands et gourmets de se régaler d’une galette de pâte feuilletée fourrée de frangipane préparée avec de bonnes amandes en poudre.

    Mon péché mignon !

    Dans le Nord c’est une galette de pate feuilletée simple, dans le Sud c’est une brioche aux fruits confits en forme de couronne parfumée à la fleur d’oranger nommée "Couronne des Rois".

    La Galette des Rois!

    La Sorcière que je suis vous souhaite de joyeuses Saturnales, de fêter le retour du Soleil comme il se doit avec une jolie galette ronde et que vous soyez roi ou esclave, d’inverser les rôles de temps à autre, changer un peu votre vision du monde, ça ne fait pas de mal !

    Vivent les fêtes païennes !

    La Galette des Rois!

     

     

     


  • Commentaires

    1
    jef
    Mardi 14 Janvier 2014 à 14:24

    j adore les fetes païnnes mais ca ne parle que de roi et la reine alors !!!!!!!!!!

    2
    Mardi 14 Janvier 2014 à 17:23

    Et bien la reine c'est moi, j'ai eu la fève deux fois déjà cette année, sur deux galettes! 100% de réussite!!! reste à choisir mon roi!...

    3
    Papounet
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 10:37

    Je mettrais 18/20 pour la présentation,la recherche,le style, mais comme cela incite sauvagement à en consommer et que le résultat est direct sur les hanches,je rabaisse la note à 4/20! Na!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :